A-proche-toi Jura

22 novembre 2016: "Je suis grand et vacciné" Les défis de l'autonomie

. Zoom sur « . » (touche ESC pour fermer)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons été très nombreux à être accueillis chaleureusement par Hasnia et Elise dans la maison de LARC puisque que nous étions plus de 50 participants dont 8 accompagnateurs pour la 5è édition du Triangle. Magnifique ! Le fait d'une présence équilibrée entre les trois acteurs concernés , soit les personnes souffrant de troubles psychiques, les proches et les professionnels du domaine  des soins et du social a permis un échange riche et fructueux.

Selon le principe de base du Triangle, les 4 groupes constitués comprenaient des personnes touchées par la maladie psychique, des professionnels et des proches. Voici, sur la base des notes prises par les rapporteurs, une transcription bien incomplète des échanges ressortant des différents témoignages ; vous constaterez que les thèmes et mots-clés se retrouvent et se complètent d’un groupe à l’autre, dénotant réalisme, conscience des difficultés et espoir.

   Groupe jaune

- Freins à l’autonomie :
  • ne pas avoir droit au dialogue, ne pas voir son point de vue pris en compte, ne pas être reconnu dans ses aspirations
  • peur pour les proches que les choses se passent mal
  • envie de sécurité qui empêche de changer
- Marche vers l’autonomie, exemples de petits ou grands pas
  • prendre le train seul
  • avoir son téléphone
  • gérer la prise de ses médicaments
  • avoir un chez-soi
  • savoir demander de l’aide au besoin-
- L'autonomie est un cheminement par étape qui vise à atteindre des objectifs, même modestes   = résultats qui sont des victoires.
- Ce cheminement vers l’autonomie peut faire peur, peur de se casser la gueule, comment gérer l’appartement, peur d’échouer et décevoir, peur des jugements, crainte de n’être pas capable, …
 

   Groupe bleu

"La diversité du groupe se retrouve dans la diversité des notes relevées." Mots ou phrases-clés notés par Pierre-Alain :

  • appartement
  • le cheminement vers l’autonomie est une démarche personnelle
  • l’autonomie est possible avec un encadrement, dans un cadre sécurisé
  • le lâcher prise et la confiance mise dans quelqu’un lui permet d’évoluer
  • apprendre, sans cesse apprendre
  • connaître les codes pour bien être intégré et acquérir de l’autonomie
  • confiance, soutien, écoute
  • je n’attends pas des résultats, je partage
  • petits progrès = grands pas vers l’autonomie
  • Il y a divers degrés d’autonomie
 
      Groupe rouge
 
  • L’autonomie passe par la capacité de pouvoir assumer des responsabilités petites ou grandes
  • Trois béquilles pour pouvoir avancer : la médication, l’encadrement, la motivation
  • Crainte des proches que les choses se passent mal
  • Il faut dépasser ses peurs, reprendre confiance en soi, faire confiance pour oser essayer
  • Les jeux de rôle sont très utiles pour acquérir de la confiance en soi, oser jouer les situations qui posent problème pour voir comment y faire face plus tard dans la réalité
  • Refaire les choses plusieurs fois pour y parvenir par soi-même de façon autonome
  • Savoir demander de l’aide pour parer les mauvais moments et limiter les rechutes. On a besoin des uns, des autres.
  •  La maladie psychique est encore souvent mal perçue, ne pas s’arrêter sur les moqueries ; il faut nous laisser vivre. La vie est compliquée mais elle est belle!

 

   Groupe vert

  • Le degré d’autonomie est propre à chacun
  • Se respecter soi-même, respecter l’autre
  • La recherche de l’autonomie engendre des craintes, des angoisses ; elle est une source de peurs
  • Ne pas lâcher le fil du processus de rétablissement, pouvoir faire appel à ses acquis, à ses compétences, avoir confiance en soi
  • En fonction des cas, doser  les objectifs pour éviter l’échec
  • Les besoins de l’autre ne sont pas forcément les miens ; attention à l’abus de pouvoir, savoir écouter
  • Mettre la personne en difficulté au centre de la réflexion, que celle-ci et ses espérances soient entendues par les proches et les professionnels
  • On peut être autonome et dépendre toutefois de quelque chose (médicament, encadrement,..)

   Synthèse

Hasnia, en guise de conclusion, relève la richesse des échanges, la qualité de l’écoute dans les groupes.

  • Elle souligne l’ambivalence propre à la recherche de l’autonomie : «avoir la vie rêvée et la peur d’aller de l’avant ».
  • Retrouver sa dignité, redevenir acteur de sa vie (choisir ses vêtements, choisir ce que je veux manger,….)
  • Face aux difficultés, être humble devant les apprentissages, accepter que tout n’aille pas tout seul.
  • Pour maintenir, acquérir ou retrouver l’autonomie, il faut avoir confiance en ses compétences.

MERCI À TOUTES ET À TOUS POUR VOTRE PRÉSENCE, VOTRE ÉCOUTE ET VOTRE PARTICIPATION